Citation de la semaine : Jean Anouilh et la conclusion d’une tragédie

« Tous ceux qui avaient à mourir sont morts. Ceux qui croyaient une chose, et puis ceux qui croyaient le contraire – même ceux qui ne croyaient rien et qui se sont trouvés pris dans l’histoire sans rien y comprendre. Morts pareils, tous, bien raides, bien inutiles, bien pourris. » (p. 123)

Biblio : Anouilh, Jean (2003). Antigone, Paris, La Table Ronde, p. 123, Première représentation : 1944

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.